Amis supporters, parents, sympathisants de tout horizon....Venez encourager vos équipes préférées tout au long de ce week-end !!! Allez les bleus(es) 💙💙

Interviews avant Calais

Interviews de Noël TOSI et de Mickaël MENETRIER avant Calais :

Interview de Noël TOSI :

A la veille d’affronter Calais, le coach Asciste, Noël Tosi, escompte "une motivation sans faille de ses joueurs" pour ramener les trois points du Nord.

Q: Noël Tosi, pouvez vous nous dire comment se porte votre groupe, avant d’aborder ces trois derniers matches capitaux pour l’AS Cherbourg.
N.T: en fait nous avons très peu de pression sur les épaules pour la simple et bonne raison qu’on se trouve à trois points derrière Nîmes et que si les Nîmois ne commettent aucun faux-pas, notre cause sera entendue. Maintenant, lorsque l’on est à trois pointsdu podium à trois matches de la fin comme c’est notre cas, on est encore nourri d’espoir d’autant plus que l’équipe reste sur une très bonne prestation face à Cannes où elle a su développer un football très vivant. Nous allons donc essayer de tout faire pour parvenir à nos fins, à commencer dès demain face à une formation de Calais pour laquelle nous avons beaucoup de respect puisqu’elle fait partie, qui plus est, des rares équipes à être venue s’imposer sur notre terrain (1-2).

Q: toutefois, les Calaisiens ont quasiment assuré leur maintien le week-end dernier en allant s’imposer à Rodez1 but à 0. Ne pensez vous pas que cela puisse vous rendre la tâche plus facile?
N.T: non, je ne crois pas, car justement, ils vont pouvoir évoluer libérés et essayer de faire plaisir à leur public..Il nous revient d’afficher une motivation sans faille car de notre côté, nous jouons quelque chose. Cette fin de championnat sera d’ailleurs des plus intéressantes pour mon équipe puisque nous allons nous déplacer chez deux équipes qui nous ont battues à Postaire lors des matches aller (Calais et Romorantin). A nous maintenant de rééquilibrer les choses.

Q: après la victoire face à Cannes, vous avez déclaré être revenu à une formule qui gagne, à savoir un 4-2-3-1 résolument tourné vers l’offensive. Peut-on s’attendre à ce que vous reproduisiez ce même schéma de jeu demain soir?
N.T: à peu près oui, si ce n’est quelques petites incertitudes par rapport à certain blessés et autres, sans quoi, je reconduirai la même équipe que contre Cannes.

Q: à l’identique?
N.T: oui, ce sera la même équipe qui débutera sur le terrain.

Q: tout autre résultat qu’une victoire à Calis condamnerait-il selon vous les espoirs d’accession en Ligue 2?
N.T: oui, ce serait rédhibitoire. Si l’on était à égalité de points avec Nîmes, je vous dirais non, mais là, nous avons grillé nos jokers à Arles, à Pau ou encore à domicile face à Sannois St Gratien. Donc, aujourd’hui, c’est la victoire ou rien.

Q: cette 36è journée mettra aussi aux prises Laval et Tours; Cela ne pourrait-il pas constituer une aubaine pour l’AS Cherbourg?
N.T: vous savez, les deux équipes peuvent à mon avis l’emporter, et dans notre situation, nous ne devons nous occuper de personne, mais évoluer sans pression comme on l’a déjà fait; et après, on fera les comptes le 16 mai au soir.    

Interview de Michaël Ménétrier :

Rasséréné après la victoire sur Cannes, Michaël Ménétrier, le gardien Cherbourgeois, entend bien entretenir la dynamique face à Calais.

Q: Michaël Ménétrier, vous allez rencontrer une équipe face à laquelle vous vous étiez incliné en décembre. Pensez vous que cela puisse jouer psychologiquement sur votre préparation?
M.M: non, pas du tout. Le groupe est plutôt serein. Lors du match aller, les Calaisiens avaient eu un maximum de réussite puiqu’ils avaient marqué sur leurs deux seules occasions de la partie. De notre côté, nous n’avions pas livré un gros match. Cette fois, le contexte est différent car, quelle que soit la manière, nous devons coûte que coûte l’emporter.

Q: face à cette obligation de gagner , la pression n’est elle pas trop forte à gérer?
M.M: non, de pression, il n’y a pas à en avoir.nous concernant. Nous sommes derrière les Nîmois au classement et je pense que, eux, par contre, l’auront face à Villemomble car s’ils gagnaient, ils prendraient une option supplémentaire pour la montée. Nous, personne ne nous attendait à ce niveau. Désormais, il va falloir tout faire pour gagner, et voir ce qui arrivera ensuite.

Q: la victoire acquise, avec la manière face à Cannes, a-t-elle redonné un nouvel élan au groupe?
M.M: en effet, cela a relancé la machine après un mois qui n’avait pas été évident. Là, on a marqué à trois reprises sans concéder le moindre but, tout est réuni pour faire un résultat à Calais demain soir..

Q: pensez vous, à l’instar de votre coach, qu’il vous faille nécessairement vous imposer lors des trois derniers matches?
M.M: dans ce championnat, c’est vrai qu’il n’y a pas franchement de logique. Peut-être que deux victoires et un nul pourront suffire, voire même deux victoires seulement. Mais le plus sûr demeure tout de même de prendre les neuf points, histoire aussi de n’avoir aucun regret à nourrir au final.

Q: terminer par deux déplacements contre une seule réception à Postaire peut-il vous pénaliser?
M.M: si l’on regarde les stats, en l’occurence, cela ne nous avantage pas à priori, étant donné que nous sommes plutôt intraîtables sur notre terrain, ce qui n’est pas forcément le cas à l’extérieur. Mais comme je vous ai dit, nous arrivons dans la dernière ligne droite, c’est un contexte bien particulier, et les stats ne sont pas par essence immuables. Au contraire.

Q: si proche du dénouement, la Ligue 2 n’est elle pas omniprésente dans les têtes Cherbourgeoises?
M.M: mais cela ne date pas d’aujourd’hui. Avec le coach, dès le début du championnat, nous en avions parlé et au fil des matches, cet objectif a pris corps. Il peut maintenant se concrétiser, c’est à nous de le vouloir.

Les commentaire sont fermés.