[INTERVIEW] Rencontre avec Vincent Hebert, entraîneur de l’équipe première

Bonjour Vincent Hebert, peux-tu nous faire une petite présentation personnelle ainsi que ton parcours d’entraîneur pour ceux qui ne te connaissent pas ?

J’ai 44 ans, marié, 3 enfants, je travaille dans les nouvelles technologies.

En ce qui concerne mon parcours d’entraîneur, je suis passé par la case AST pendant 7 ans dont 6 en tant qu’entraîneur général puis je suis passé par l’US Cotes-des-îles pendant 2 ans. Pour finir je suis arrivé à l’ASC, en charge de l’équipe C pendant trois ans avant de prendre les reines de l’équipe première avec Matthieu Travers.

Quelles sont tes ambitions après ces deux premières journées de championnat de DH avec l’effectif dont tu disposes ?

Dans la continuité de l’année dernière, continuer à faire progresser le groupe et les jeunes joueurs qui le compose, deuxièmement en ce qui concerne l’effectif que je le trouve plus conséquent en qualité et en quantité par rapport à l’année dernière, je souhaite intégrer la première partie de tableau pour pouvoir dans le cas échéant avoir des ambitions plus importantes la saison prochaine en rapport avec le projet que nous avions projeté en début de saison dernière.

L’équipe est plutôt bien partie en Coupe de France, quelles sont les ambitions du club dans cette compétition ?

Bien évidemment passer le plus de tours possible pour augmenter dans un premier temps la visibilité du club à tous les niveaux, la coupe est aussi un facteur important pour permettre de fédérer le groupe et toute la structure sur des objectifs à court terme, ce qui dans le foot amateur n’est pas à négliger.

Quelles sont les ambitions du club à court et à moyen terme ?

Continuer de structurer le club est un des objectifs majeurs ! Je suis très attaché au coté identitaire et mettre des valeurs à tous les étages et à travers cela, les résultats suivront ce qui permettra à l’ASC je l’espère de retrouver un niveau qu’elle n’aurait jamais dû quitter en s’appuyant si possible sur une majorité de joueurs locaux pour mettre en valeur le travail de formation.

Le club de l’ASC connaît un renouveau par rapport à l’année dernière, peux tu nous dire les choses qui ont changées ?

Suite aux problèmes rencontrés l’année dernière, le club avait connu un traumatisme important et dans ce genre de scénario il est toujours compliqué de s’en remettre rapidement donc je pense qu’aujourd’hui le club tel qu’il est structuré vit beaucoup mieux au quotidien et on sent une osmose plus importante à tous les niveaux du club ce qui nous apportera certainement une stabilité dont nous aurons bien besoin.

Les commentaire sont fermés.