INTERVIEWS

[ENTRETIEN] Erwann Hamon répond à nos questions !

Auteurs d’un très bon début de saison avec trois victoires et un nul, les joueurs de Frédéric Niceron sont actuellement leaders du championnat de DH U14. Erwann Hamon revient pour nous sur ce début de saison et se livre au jeu des questions/réponses !

Bonjour Erwann, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Erwann, j’ai 13 ans. Je suis joueur de la catégorie U14. J’ai débuté à l’US La Glacerie avec Franck Voisin et Thomas Léonard et je suis arrivé ici en U13 1ère année.

Comment se passe le début de saison de ton équipe ?

Le début de saison se passe super bien. Nous sommes toujours invaincus et nous espérons que cela va durer !

L’année dernière, tu étais encore U13, comment se passe ton adaptation sur un terrain à 11 ?

Je me suis bien adapté, j’aime avoir de l’espace !

Quels sont tes objectifs personnels et collectifs pour cette saison ?

Tout d’abord, à titre personnel, je veux continuer à progresser et collectivement, nous essayons de bien jouer ensemble.

Cette année, tu es au collège à Brecey , ce n’est pas trop dur de partir loin des parents et des copains ?

Oui mes potes me manquent en semaine et cela me fait énormément plaisir de les retrouver le week-end tout comme mes coachs Fred Niceron et Ludo Picot !

Pourquoi as-tu choisi l’AS Cherbourg ?

J’ai rejoins le club pour, tout d’abord, jouer avec mes copains et dans un second temps, progresser individuellement et collectivement.

Comment décrirais-tu ton club?

Il y a une ambiance très sympathique et conviviale !

 

Questions en rafale :

Quel est ton poste ? Attaquant ou milieu

Ton club préféré ? L’OM

Le club que tu détestes ? PSG

Ton joueur préféré ? Pogba

Ton geste technique préféré ? Râteaux ou pichnette comme dirait Fred

Un entraîneur que tu admires ? Arsène Wenger ou Fred

Un stade qui te fait rêver ? Le Camp Nou

Un match dont tu te souviens particulièrement ? ASC-Granville en finale régionale U13 avec un but de mon pote Elouan

Ton rêve de footballeur ? Jouer un match au niveau national

Ton plus beau but ? Le but contre Granville en U14 qui permet à l’équipe de se remettre dans le match

A l’école tu es plutôt, bon ou mauvais élève ?  Joker (rires)

Ton principal trait de caractère ? L’envie

Ton défaut ? Je n’aime pas l’échec

Le métier que tu aimerais faire ? Éducateur sportif

Hormis le foot, aimes-tu d’autres sports ? Le hand, le rugby et le judo

 

Merci de ta gentillesse et nous te souhaitons une très belle saison !

Prochain rendez-vous pour nos U14, ce samedi, à Saint-Lô, pour tenter pourquoi pas de rester invaincu dans ce championnat !

[REPORTAGE] Entretien avec Valentin Voisin

 

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Valentin Voisin, jeune joueur formé au club et partit rejoindre le Stade Malherbe de Caen à 13 ans. Le natif de Cherbourg a été appelé pour la première fois dans le groupe professionnel par Patrice Garande lors du match Nice-Caen, (2-1) le 22 août dernier. Il revient pour nous sur son parcours.

Bonjour Valentin, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Valentin Voisin, je suis né le 19 Juin 1996 à Cherbourg. J’évolue au poste de milieu de terrain au Stade Malherbe de Caen et mon petit frère joue à l’As Cherbourg.

Peux-tu nous expliquer ton parcours footballistique ?

J’ai commencé le foot à l’As Cherbourg à l’âge de 6 ans avec David Laye et Jérôme Bretot comme éducateur. J’ai ensuite continué à évoluer dans les catégories du club et suivi la classe foot jusqu’en -13 ans où je suis ensuite parti au stade Malherbe.

Comment se sont déroulés les premiers contacts avec le Stade Malherbe de Caen ?

C’est à l’occasion du tournoi Jean Pingeon de Caen que les premiers contacts avec Malherbe ont eu lieu. Ils sont venus voir mon père pour se renseigner. Entre-temps, j’ai également effectué plusieurs essais avec Le Havre mais j’ai opté pour le Stade Malherbe.

Comment s’est passé ton intégration au centre de formation ?

Mon intégration au centre de formation fût très dur au départ. J’ai mis beaucoup de temps à m’adapter notamment du fait de quitter ma famille à l’âge de 13ans, de se retrouver avec des jeunes d’autres cultures, de banlieues…

On imagine qu’intégrer un centre de fomation à 13 ans, c’est faire de nombreux sacrifices ?

Oui il faut faire beaucoup de sacrifices certes, mais depuis tout petit je voulais devenir joueur professionnel, quand on sait ce que l’on veut, on ne réfléchit pas, on fonce vers son rêve.

Tu as ensuite intégrer l’effectif professionnel, tu joues avec des joueurs tels que Julien Féret, Rémi Vercoutre, comment cela se passe ?

Cela se passe très bien, malgré que je sois intimidé au départ de côtoyer des joueurs que je regardais à la télé. Mais ils m’ont très bien accueilli, je suis à l’écoute tout le temps, je fais tout pour que cela se passe bien et c’est un réel plaisir d’évoluer à côté de joueurs de ce niveau.

Tu as été convoqué pour la première fois dans le groupe professionnel pour le déplacement à Nice, on imagine que c’était pour toi une immense satisfaction, comment l’as-tu abordé ?

J’ai été surpris, mais ce fût une grande satisfaction car je travaille dur tous les jours, c’est une belle récompense ! Je commence à évoluer au niveau du groupe et il y a également eu le facteur chance grâce aux blessés qui m’a permis d’être appelé. J’ai passé un très bon moment, j’ai pu découvrir comment ça se passe et j’ai vu des joueurs comme Ben Arfa, Germain…

Tu viens de te faire opérer du nez après un choc à l’entrainement avec le groupe professionnel, l’exigence est encore plus élevée ?

Je me suis fait opérer du nez à cause d’un duel de la tête où j’ai pris un coup de coude. C’est dans ces duels où l’on ressent la différence de niveau, il faut être plus malin et avoir encore plus d’envie. A chaque entrainement, tous les joueurs sont à 100% pour gagner leur place le week-end, il y a beaucoup de sérieux, beaucoup d’investissement, ce sont de grands professionnels.

Aurais-tu des conseils à donner à nos jeunes du club qui ont pu voir ton parcours ?

Croire en ses rêves, ne rien lâcher et prendre beaucoup de plaisir à aller à l’entrainement pour progresser.

 

Merci à Valentin d’avoir répondu à nos questions.

L’AS Cherbourg est fière de son parcours et lui souhaite une très belle carrière.

[INTERVIEW] Rencontre avec Vincent Hebert, entraîneur de l’équipe première

Bonjour Vincent Hebert, peux-tu nous faire une petite présentation personnelle ainsi que ton parcours d’entraîneur pour ceux qui ne te connaissent pas ?

J’ai 44 ans, marié, 3 enfants, je travaille dans les nouvelles technologies.

En ce qui concerne mon parcours d’entraîneur, je suis passé par la case AST pendant 7 ans dont 6 en tant qu’entraîneur général puis je suis passé par l’US Cotes-des-îles pendant 2 ans. Pour finir je suis arrivé à l’ASC, en charge de l’équipe C pendant trois ans avant de prendre les reines de l’équipe première avec Matthieu Travers.

Quelles sont tes ambitions après ces deux premières journées de championnat de DH avec l’effectif dont tu disposes ?

Dans la continuité de l’année dernière, continuer à faire progresser le groupe et les jeunes joueurs qui le compose, deuxièmement en ce qui concerne l’effectif que je le trouve plus conséquent en qualité et en quantité par rapport à l’année dernière, je souhaite intégrer la première partie de tableau pour pouvoir dans le cas échéant avoir des ambitions plus importantes la saison prochaine en rapport avec le projet que nous avions projeté en début de saison dernière.

L’équipe est plutôt bien partie en Coupe de France, quelles sont les ambitions du club dans cette compétition ?

Bien évidemment passer le plus de tours possible pour augmenter dans un premier temps la visibilité du club à tous les niveaux, la coupe est aussi un facteur important pour permettre de fédérer le groupe et toute la structure sur des objectifs à court terme, ce qui dans le foot amateur n’est pas à négliger.

Quelles sont les ambitions du club à court et à moyen terme ?

Continuer de structurer le club est un des objectifs majeurs ! Je suis très attaché au coté identitaire et mettre des valeurs à tous les étages et à travers cela, les résultats suivront ce qui permettra à l’ASC je l’espère de retrouver un niveau qu’elle n’aurait jamais dû quitter en s’appuyant si possible sur une majorité de joueurs locaux pour mettre en valeur le travail de formation.

Le club de l’ASC connaît un renouveau par rapport à l’année dernière, peux tu nous dire les choses qui ont changées ?

Suite aux problèmes rencontrés l’année dernière, le club avait connu un traumatisme important et dans ce genre de scénario il est toujours compliqué de s’en remettre rapidement donc je pense qu’aujourd’hui le club tel qu’il est structuré vit beaucoup mieux au quotidien et on sent une osmose plus importante à tous les niveaux du club ce qui nous apportera certainement une stabilité dont nous aurons bien besoin.

INTERVIEW DE DORIANE REMICOURT NOUVELLE ÉDUCATRICE ET JOUEUSE DU CLUB !

  • Bonjour Doriane, pour commencer, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Doriane Remicourt, j’ai 19 ans, j’habite à Cherbourg depuis un mois environ, j’ai grandi à Bricquebec et fait mes études à Bricquebec jusqu’à ma troisième, je suis ensuite partie au lycée Jean Rostand à Caen pour suivre la section foot.

  • Quelle est ton parcours footballistique ?

J’ai joué à Bricquebec pendant environ 8 ans avec les garçons, de mes 7 ans jusqu’à mes 15 ans, j’ai ensuite décidé de rejoindre les féminines de l’AS Cherbourg, et ce pendant un an.

A la fin de la saison le FC Saint-Lo m’a contacté pour signer chez eux dans l’équipe première au niveau DH, j’ai accepté et j’ai fait deux saisons saisons pleines avant de revenir cette année à l’AS Cherbourg.

  • Qu’est-ce qui t’a amené à rejoindre les rangs de l’AS Cherbourg en tant que joueuse et entraîneuse ?

Après deux années passées loin de mes amis et ma famille, je me suis rendue compte qu’ils me manquaient, et l’AS Cherbourg me permettait de me rapprocher d’eux, d’autant plus que le club au niveau des féminines évolue à un bon niveau avec des joueuses que je connais bien.

J’étais déjà entraîneuse l’année dernière dans un petit club du sud-manche et j’avais envie de coacher des équipes évoluant à un niveau plus élevé.

  • Quelle est ton expérience au niveau d’éducatrice sportive ?

J’ai un an d’expérience, car comme je l’ai dit précédemment j’entraînais l’année dernière un club du sud manche ( Cérences ), et j’ai passé quelques diplômes d’entraîneur.

  • Quelles sont tes missions en tant qu’entraîneuse des équipes féminines ?

Ma mission principale sera bien évidemment de faire progresser les filles que j’entraînerai, dans tous les domaines, sous la forme d’entraînements spécifiques et j’essayerai d’apporter mon expérience personnelle.

  • Peux tu nous décrire une journée type en tant qu’éducatrice au club de l’AS Cherbourg ?

En générale, je suis le matin au bureau avec des tâches administratives à effectuer, et l’après-midi je m’occupe de mes équipes, avec les entraînements, matchs amicaux etc.

  • Quel est ton avis sur ton nouveau club ?

Cherbourg est un grand club avec une histoire particulière, et c’est aussi un club très structuré, avec beaucoup d’équipes, ce qui me change beaucoup des plus petits clubs que j’ai fréquenté dans le passé.

INTERVIEW D’ERIC PIERREDON ENTRAINEUR DE L’EQUIPE SENIOR B

Bonjour Eric Pierredon, pour commencer cette interview peux-tu nous faire une petite présentation personnelle, ainsi que ton parcours d’entraîneur ?

Je m’appelle Eric Pierredon, je vais bientôt avoir 50 ans, j’effectue la profession de chauffeur de bus avec une spécificité de transport handicapés.

J’ai commencé à entraîner les équipes de jeunes à 18 ans, mais je me suis lancé chez les seniors beaucoup plus tard, car j’ai commencé par entraîner l’équipe réserve d’Haineville il y’a une dizaine d’années, pendant deux ans nous sommes passés de la première division à la PH. Suite à la fusion d’Haineville avec l’UST ( Equerdreville ) j’ai décidé d’aller entraîner l’équipe première d’Urville pendant 7 ans, nous sommes passés de la 3ème division de district à la PH.

 

Comment s’est passée ton intégration au sein du club de l’AS Cherbourg ?

Très bonne intégration au club, avec une très bonne ambiance entre les entraîneurs, les joueurs et les dirigeants.

 

Quelles sont tes impressions sur ton nouveau club qui est l’AS Cherbourg ?

Malgré les difficultés qu’a connu le club ces derniers temps, l’AS Cherbourg reste un club très structuré, et c’est agréable de travailler dans un environnement comme celui-ci.

 

Tu entraînais l’année dernière l’équipe première d’Urville en PH, qu’est-ce qui t’à poussé à rejoindre les rangs du club de l’AS Cherbourg pour entraîner l’équipe réserve ?

La présentation faite par Mathieu et Vincent axée sur la progression des jeunes du club pour ensuite évoluer dans l’équipe première m’a plu, et d’un point de vue personnel c’est un gros challenge que j’avais envie de réaliser.

 

Quelles sont tes ambitions cette année dans ce championnat de DHR avec l’effectif dont tu disposes ?

J’espère finir dans la première partie de tableau, voir dans les 5 premiers à la fin de la saison.